Vues intérieures

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Accessibilité culturelle

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 8 mars 2015

Festival Zanzan - Accessibilité culturelle

Rennes, début mars 2015. Le temps est radieux et Vues Intérieures vient découvrir un festival dont l'ADN s' inscrit fondamentalement dans le champ de l'accessibilité culturelle.

Le Festival Zanzan Cinéma et Arts des Différences, c'est son nom, débute sa quatrième édition. Se déroulant à Rennes et Rennes Métropole, c'est un festival produit et mis en oeuvre par la structure rennaise Zanzan Films et par la volonté de son fondateur, Philippe Thomas.

Affiche du Festival Zanzan Cinéma et Arts des Différences 2015 Affiche de la quatrième édition du Festival Zanzan Cinéma et Arts des Différences

La présentation dit : "l'objectif de cet événement pluridisciplinaire annuel, où se mêlent spectacles vivants, rencontres littéraires et oeuvres cinématographiques, est de créer une réflexion forte autour de la notion de "handicap" et de favoriser la rencontre et l'échange de tous les publics, handicapés et valides, par le biais des émotions partagées autour d'oeuvres artistiques."

Au fil du festival, théâtre avec "l'Empereur c'est moi!" de et avec Hugo Horiot créé par la compagnie Dodeka et "La Clarté, et autres bilogues" par la troupe l'Envol . Soirée cabaret avec un spectacle burlesque "Sans Voix" de Confitures et Cie, et les chansons d'Albaricate duo composé d'un garçon orchestre, Samuel Genin, et d'une fille chantsigneuse, Clémence Colin.

Albaricate - Clémence Colin, chantsigne, et Samuel Genin, guitare Albaricate - Clémence Colin, chantsigne et Samuel Genin, guitare

Ce sont aussi des documentaires avec audiodescription et sous-titres pour les sourds et malentendants (STSME)

"André et les Martiens"de Philippe Lespinasse qui fait le portrait de figures de l'art brut. André, c'est André Robillard découvert par Jean Dubuffet et qui crée des fusils inoffensifs depuis 1964.

"La Clarté", documentaire d'Élodie Faria et Rémy Ratynska qui devrait sortir en novembre prochain et qui raconte le travail de la Troupe L'Envol sur le spectacle "la clarté, et autres bilogues"

Cette année, 10 doigts compagnie est aussi très présente et partenaire du festival.

Pour que chaque spectacle vivant soit accessible aux personnes aveugles ou malvoyantes, il y avait des chuchoteurs. Vues Intérieures a croisé quelques chuchoteuses qui ont fait un travail remarquable. Pour certaines, c'était leur baptême du feu et elles s' en sont tiré haut la main. Remercions ici chaleureusement et sincèrement Virginie, de Minouche Compagnie , Marianne et Olivia, de 10 doigts Compagnie, qui avait préparé les textes pour l'audiodescription. On peut d'ailleurs, à ce sujet, regretter que le public aveugle et/ou malvoyant ne se soit pas déplacé plus nombreux. Souhaitons donc qu'il soit présent à la prochaine édition du festival tant l'énergie mise en oeuvre pour créer l'audiodescription des spectacles vivants fait plaisir à voir.

Vues Intérieures n'a pas pu assister à la totalité de la programmation du Festival Zanzan mais les trois jours passés à suivre les spectacles proposés ont été un vrai bonheur. Bonheur de voir des spectacles de qualité, bonheur de voir un public divers et varié, bonheur de voir le coeur mis à l'ouvrage par Zanzan Films, les partenaires (10 doigts compagnie en particulier), les bénévoles qui ont vraiment montré qu'il est effectivement possible de présenter des événements culturels accessibles à tous.

Mission accomplie pour cette quatrième édition du Festival Zanzan, Cinéma et Arts des Différences. Les spectacles, les films, les lieux étaient accessibles à tous, l'équipe est fantastique et sympathique.

Le Festival Zanzan vient de fermer ses portes pour cette année mais il faut guetter la cinquième édition et suivre le travail de Zanzan Films.

Vraiment belle initiative que ce festival où tout le monde est accueilli les bras ouverts.

Un chaleureux et sincère merci à Philippe Thomas et Hélène Pravong pour leur accueil et bravo pour ce beau festival.

mercredi 11 février 2015

Sensitinéraires - collection de livres tactiles du Centre des Monuments Nationaux

Coup de coeur pour cette collection lancée en 2005 par le Centre des Monuments Nationaux et qui s' enrichit régulièrement de magnifiques livres tactiles.

La Sainte Chapelle, le Panthéon, la Cité de Carcassonne, l'abbaye de Cluny font partie des premières publications. La prochaine parution est prévue pour le 12 février 2015. Il s' agit de la Tenture de l'Apocalypse visible au Château d'Angers. couverture du livre présentant La Tenture de l'Apocalypse

Ces livres sont par ailleurs accessibles également d'un point de vue financier, atout non négligeable et rendu possible par un partenariat avec des fondations, et relativement faciles à trouver, notamment sur le site du Centre des Monuments Nationaux (CMN).

Le détail des dessins en relief est bluffant. Sainte Chapelle - détail vitraux Sainte Chapelle - détail rosace

ici, deux exemples de détails des vitraux et d'une rosace de la Sainte Chapelle

Ces dessins sont accompagnés d'un CD audio expliquant le contexte historique du bâtiment, lieu ou de l'oeuvre décrit(e), et le mode d'emploi des dessins. Chaque ouvrage comporte aussi un livret en noir avec illustrations en couleurs et un livret reprenant en contraste de gris les dessins mis en relief, pour les personnes malvoyantes. Cela permet ainsi une découverte autonome ou accompagnée comme dans cette bibliothèque selon les connaissances du lecteur et son habitude des dessins tactiles. Les dessins représentent autant des détails que des plans masse permettant une découverte à portée de mains à la fois du grand (l'échelle de la cité de Carcassonne) et du petit (détail d'un blason ou d'une sculpture).

plan masse en relief de la Cité de Carcassonne

détail sculpté ici, des exemples illustrant l'ouvrage sur la Cité de Carcassonne

Hoëlle Corvest qui s' occupe du public déficient visuel à la Cité des Sciences et de l'Industrie, et qui anime régulièrement des stages de lecture d'images tactiles, intervient dans la réalisation de chaque ouvrage de cette collection.

Chaque ouvrage est vraiment pensé en fonction de ses spécificités. On peut le concevoir comme un beau livre, comme un outil permettant de préparer une visite sur le terrain mais c'est un livre à partager, à découvrir ensemble.

Par ailleurs, si Paris n'est pas oublié (le Panthéon et la Sainte Chapelle), la province est également bien présente (l'abbaye de Cluny, la Cité de Carcassonne et la tenture de l'apocalypse visible au Château d'Angers)!

La collection Sensitinéraires s' enrichit d'un titre tous les deux ans environ. Des pistes pour le prochain opus? Des idées?

lundi 29 décembre 2014

Archi-Tact - accès à l'architecture

Une fois n'est pas coutume, présentation ici d'une entreprise, Archi-Tact, qui travaille sur les maquettes tactiles d'architecture, d'urbanisme et pédagogiques.

Exemple de maquette pédagogique avec la cathédrale de Boulogne-sur-Mer (© Archi-Tact):

cathédrale de Boulogne-sur-Mer - plan cathédrale de Boulogne-sur-Mer - maquette, en plusieurs couleurs et textures

Il peut être compliqué pour une personne aveugle de se représenter globalement un bâtiment ou le quartier d'une ville. Pour illustration, trois extraits de "Look" de Romain Villet, déjà présenté sur ce blog et dont la lecture est, redisons-le ici, indispensable et jubilatoire:

"(...) la tour Eiffel dont, contrairement à Notre-Dame qui me fut décrite par Hugo, je connais les formes élancées grâce, merci à eux, aux porte-clés et reproductions miniatures que vendent, à ses pieds et à la sauvette, des clandestins aux touristes en règle." (p47)

"Mon Paris est fait - comme Berlin paraît- il - de quartiers éparpillés reliés par de mystérieux terrains vagues. C'est une ville désunie, discontinue, un océan où affleurent, formant archipel, quelques îlots piétonniers constitués des rues familières dans les strictes limites de quoi, Robinson et promeneur, je sais me repérer. " (p100)

"Quelle joie quand, à ma canne blanche, s' offre un nouveau chemin de traverse, une voie fraîchement ouverte dans ce Paris que j'ai incorporé, appris par coeur et par les pieds, et dont, arpentant et repassant les contours, j'ai dans ma tête dessiné la carte sans laquelle je serais prisonnier du dedans ou d'un guide." (p101)

Ayant pris conscience de ces difficultés alors qu'elle était encore étudiante en architecture, Isabelle Dapzol, créatrice d'Archi-tact, travaille depuis 1998 sur les maquettes tactiles à destination du public aveugle et malvoyant. On peut lire ici un article retraçant la genèse de son aventure.

Archi-Tact réalise essentiellement des maquettes pour les musées mais, plus généralement, peut intervenir sur l'accessibilité, signalétique y compris, des espaces muséaux.

Exemple ici de la maquette tactile du Palais des Beaux Arts de Lille ou de celle de Saint Martin de Ré avec les fortifications telles que conçues par Vauban ou encore la maquette tactile de l'abbaye de Mozac

Travaillant à la fois sur la couleur, la texture, Isabelle Dapzol crée un code facile à comprendre permettant une exploration autonome et pour les personnes aveugles (textures) et pour les personnes malvoyantes (couleurs vives et différenciées).

Ces maquettes, réalisées en fonction d'une demande particulière, peuvent être l'occasion d'appréhender un bâtiment dans son ensemble avant de partir à sa découverte, de découvrir les différentes périodes de construction d'un bâtiment (comme c'est souvent le cas d'une église, remaniée ou agrandie à plusieurs reprises). Elles peuvent aussi être l'occasion de découvrir la disposition du mobilier dans une salle ou la configuration d'un quartier ancien d'une ville.

Les possibilités sont quasi infinies et, intégrées à une démarche d'accessibilité culturelle, ces maquettes permettent réellement une appropriation du patrimoine bâti par les personnes déficientes visuelles qui n'en ont pas souvent l'occasion, mais aussi pour l'ensemble du public qui a accès à des détails auxquels il n'aurait peut-être pas prêté attention.

vendredi 5 décembre 2014

Les Souffleurs d'Images - CRTH

Belle, belle initiative du CRTH (encore une!) qui a mis en place en 2009 le principe des Souffleurs d'Images, déjà évoqué ici - même dans le billet consacré à Pascal Parsat.

Logo CRTH

Parti du constat que le spectacle vivant n'était pas toujours accessible au public déficient visuel, le CRTH a donc créé les Souffleurs d'Images.

S' il est à noter que de plus en plus de spectacles et de lieux proposent des séances en audiodescription, ici, un article complet sur l'histoire et la situation en France, celles-ci ne sont, d'une part, pas toujours disponibles à toutes les représentations et d'autre part, pas disponibles pour tous les spectacles, pas objet d'intérêt pour les publics cibles.

Les Souffleurs d'Images sont aussi présents au festival d'Avignon

Le "dispositif " des Souffleurs d'Images est léger, individualisé et personnalisable. Léger parce qu'il suppose une structure culturelle partenaire (une place de spectacle est offerte au souffleur), un souffleur d'images et, évidemment, une personne aveugle ou déficiente visuelle qui a envie de voir une pièce de théâtre, un spectacle de cirque ou une exposition. Individualisé parce que la personne choisit son spectacle. Personnalisable parce que la personne demande au souffleur les informations dont elle a besoin, envie, pour comprendre le spectacle ou les éléments visuels d'une exposition.

Les Souffleurs d'Images sont lauréats 2014 du Prix OCIRP catégorie Sport-Culture-et-Loisirs et ont reçu une mention dans la catégorie Adaptation des structures à l’évolution des besoins des usagers lors du 10e Trophée Direction (s).

Alors, que vous soyez aveugle ou malvoyant, apprenti comédien ou structure culturelle, laissez - vous tenter par l'aventure des Souffleurs d'Images!

Mieux! Essayez la culture sans la voir...

Le CRTH organise régulièrement des séances d'information sur les Souffleurs d'Images mais vous pouvez vous renseigner ici .

Merci à Pascal Parsat qui a apporté quelques précisions à ce billet.

page 2 de 2 -