Si le nom X Ambassadors ne vous dit encore rien, il est fort probable que cela ne durera pas. Groupe new-yorkais composé de quatre musiciens (dont trois originaires d'Ithaca, dans l'Etat de New York, quelque part entre New York et la rive sud du lac Ontario), les frères Harris, Sam et Casey, Noah Feldshuh et Adam Levin, X Ambassadors a été révélé au grand public par le biais d'une publicité pour une grosse voiture, avec le titre Renegades.

X Ambassadors

Mais nous n'analyserons pas ici le style musical du groupe, aux influences riches et multiples. Nous nous intéresserons à l'un des membres du groupe, Casey Harris, le claviériste, que les autres membres désignent comme le meilleur musicien du groupe.

L'idée de ce billet est partie d'une photo du groupe où Casey pose avec sa canne blanche. Oui, Casey Harris est aveugle, ou plutôt, "légalement" aveugle. La différence? Alors que l'on imagine souvent les personnes aveugles dans le noir complet, la réalité est très différente. Une personne aveugle peut avoir des perceptions lumineuses, ou un reste de vision (voir les définitions précises de la cécité légale et de la malvoyance). Après la découverte de cette photo, la lecture de cet article a été comme une évidence. Aux idées reçues sur la cécité, et notamment sur celle voulant que les musiciens aveugles compensent leur absence de vision en développant une audition plus acérée, il répond que, bien que l'idée soit séduisante, elle n'en est pas moins fausse. Le son étant la principale source d'information sur l'environnement dans lequel on se trouve, pour la personne aveugle, il est nécessaire de l'analyser finement pour en retirer le maximum d'indices.

Casey Harris, canne blanche dépliée tenue côté droit, avec les autres membres du groupe X Ambassadors Sam et Casey Harris, canne blanche dépliée, côté droit







Dans cet article, il explique aussi pourquoi il joue sur des claviers de marque Nord. Si la marque est réputée pour la qualité de ses claviers, c'est aussi l'une des rares à proposer des modèles digitaux réglables à l'aide de boutons ou de potentiomètres, sans écrans tactiles, lui permettant ainsi une totale autonomie.
Lire, notamment pour son équipement musical, cet article (en anglais) paru dans la revue Keyboard.

Petit aparté et petit clin d'oeil : pendant la tournée européenne actuellement en cours (février 2016) des X Ambassadors, lors de leur passage à Stockholm, Casey Harris est allé visiter le siège de Nord.
Casey Harris dans les locaux de Nord, dans le musée
Casey Harris et un responsable de production dans les locaux de Nord

Au fil des entrevues, comme celle parue dans le New York Times, il parle aussi des livres audio, mentionnant également qu'il n'a pas accès à l'écrit imprimé, expliquant qu'il faut un fort contraste de couleurs, une police en gras et d'une taille d'un pouce (2,54 cm). Ailleurs, il dira qu'il lui est parfois difficile de suivre une série télé ou des films si les dialogues ne sont pas suffisamment présents et qu'il cherche, a posteriori, des informations et des indices sur la toile s'assurant ainsi qu'il n'a pas manqué des détails cruciaux.

Intéressantes aussi ses réponses à des questions naïves, dirons-nous, lors d'entrevues disponibles en vidéo. Lors de leur passage au Festival de Jazz de Montreux l'été dernier, nous avons ainsi droit à une chouette description auditive et sensorielle du paysage du bord du lac (autour de la douzième minute).

Ou, encore dans cette émission américaine, Casey parle de son éducation musicale, de la façon dont il perçoit le public et les salles de concert en fonction de l'ambiance sonore. Si vous allez voir les X Ambassadors en concert, n'hésitez donc pas à vous manifester bruyamment!

Évidemment, ceci n'est qu'une facette de la personnalité de Casey Harris, néanmoins, en écoutant et en lisant les propos de son frère Sam, Casey a manifestement un rôle particulier dans ce groupe. Sam dit ainsi que Casey est le liant, le ciment du groupe (c'est aussi l'aîné!), celui qui a mis l'emphase sur l'esprit de camaraderie et le respect entre les membres du groupe. Sam dit encore que le fait d'avoir grandi avec un grand frère aveugle lui a donné des valeurs, une humanité particulière. Les autres membres du groupe, amis d'enfance ou d'adolescence, sont également d'accord pour dire que Casey est un modèle pour eux.
Le groupe a, pour la première fois de sa carrière, fait une tournée en bus à l'automne dernier, et explique dans cette vidéo réalisée par Live Nation comment s'organisent les journées en tournée. Casey explique que c'est aussi un grand confort pour lui, n'ayant pas besoin de s'adapter continuellement à un nouvel environnement. Il sait où sont les choses, où ranger ses affaires. Et il a même droit à un micro-onde équipé d'étiquettes et repères en braille... Anectodique? Pas forcément quand ils font environ deux cents concerts par an...

Casey Harris, sur scène, derrière ses claviers

Quoiqu'il en soit, le groupe a envie de parler de la société dans laquelle ils vivent, ainsi que le raconte ici Sam, l'auteur des paroles des chansons. De même, la vidéo associée au titre Renegades met également à l'honneur plusieurs personnes, que l'on dit "handicapées", qui ont trouvé des façons de s'adonner à leur passion ou leurs envies. L'un d'entre eux, que l'on aperçoit en compagnie de Daniel Kish faisant de l'écholocation, dit : "It's not about enjoying more or less, It's about enjoying it differently", ce n'est pas une question d'apprécier plus ou moins, c'est d'apprécier différemment. Voilà qui est dit.

Dans cette même vidéo, on verra aussi Casey, canne blanche en main, en tête du groupe, son frère Sam ayant son bras sur son épaule. Vraie complicité entre les deux frères. Un conseil : que vous aimiez ou non leur musique, ayez la curiosité de regarder des vidéos de leurs concerts. Voilà des musiciens qui vivent leur musique!

Casey Harris, derrière ses claviers lors du concert au Yoyo, Paris 17/02/2016
Concert au Yoyo, Paris 17/02/2016, Adam à la batterie et Casey aux claviers
X Ambassadors - Paris @ le Yoyo le 17 février 2016

Photos prises lors du concert des X Ambassadors au Yoyo à Paris le 17 février 2016