Quarante-cinq minutes de bonheur, d'intelligence et de fantaisie. Par les temps qui courent, c'est une proposition à ne pas refuser!
Quarante-cinq minutes, c'est la durée du film d'animation Mimi et Lisa réalisé par Katarina Kerekesova, venant de Slovaquie, accessible dès quatre ans (mais vrai moment de plaisir pour les adultes aussi), et sorti sur les écrans français le 6 avril 2016. Plutôt qu'un film d'animation, il s'agit en fait de six petites histoires regroupées mais qui forment un tout cohérent. Voici les titres des aventures du tandem Mimi/Lisa :

N'aie pas peur du noir
Mimi a construit un superbe château de cubes dans sa chambre. En découvrant sa création, Lisa l'entraîne à l'intérieur. Mais les lieux sont hantés par la poupée de Lisa, un malicieux fou du roi.
Le jeu de cartes
Alors qu'elles jouent aux cartes en cherchant des paires d'animaux, Mimi et Lisa sont interrompues par deux voisines couturières. Il n'en fallait pas plus pour qu'elles se retrouvent dans un monde de tissus dans lequel tous les animaux sont en double, à l'exception d'un crocodile esseulé.
Adieu, grisaille!
Aspirée dans un monde coloré, la gardienne de l'immeuble se retrouve piégée par le gris qu'elle aime tant. Mimi et Lisa partent la sauver en lui montrant la beauté des autres couleurs.
Où est passée l'ombre?
Mimi et Lisa ont besoin de l'ombre d'un arbre pour jouer tranquillement dans la cour de l'immeuble. En cherchant des graines sur le balcon du voisin, elles tombent dans un pot de fleurs et atterrissent au sein d'une jungle sauvage.
Monsieur Vitamine
Une artiste lyrique vient de perdre sa voix à cause d'un virus amoureux de rock and roll. Avec l'aide de Monsieur Vitamine, Mimi et Lisa partent déloger le microbe qui tambourine dans la gorge de la chanteuse.
Le poisson invisible
Dans un grand aquarium, un poisson magique doit se rendre invisible pour échapper aux moqueries des autres espèces aquatiques. Mimi et Lisa décident de le retrouver pour l'aider à assumer sa différence.

Affiche du film d'animation Mimi et Lisa

Résumé du film

Timide et non-voyante, Mimi perçoit le monde différemment grâce à ses autres sens. Lisa, sa voisine de palier délurée, est toujours prête à provoquer des situations amusantes. Ensemble, elles découvrent les univers de leurs voisins dans lesquels le moindre objet peut devenir le théâtre d’une aventure fantastique, avec l’imagination pour seule frontière.

Tout peut arriver les yeux fermés!

Plus qu'une promesse, avec Mimi et Lisa, c'est une certitude!

Lorsque Lisa et sa maman emménagent dans l'immeuble où vivent Mimi et son papa, les deux fillettes ne tardent pas à faire connaissance.
Et si Lisa est triste pour Mimi qui ne peut pas voir les couleurs, celle-ci la rassure vite en lui disant qu'elle découvre le monde avec ses mains et ses oreilles.
L'affiche du film nous la montre d'ailleurs avec une oreille grande ouverte sur le monde, pour identifier le bruit d'un oiseau, d'un tramway ou d'un camion.

Au fil de leurs aventures, elles visiteront leurs voisins et partiront dans des contrées extraordinaires.
Le dessin est très coloré, très gai, les dialogues sont vivants, intelligents et l'imagination débordante. Partir en Afrique grâce à une machine à coudre, dans une forêt remplie de plantes carnivores pour trouver un arbre, voilà quelques péripéties qui attendent Mimi et Lisa.

Mimi et Lisa avec les éléphants Mimi et Lisa dans la forêt






A tour de rôle, elles trouvent des solutions pour avancer, résoudre les problèmes.
Mimi ne peut pas jouer aux cartes avec Lisa. Celle-ci trouve un moyen pour qu'elles puissent y jouer ensemble!
Se déplacer dans le noir? Pas de problème pour Mimi! C'est elle qui guidera Lisa!

Mimi, cheveux noirs et yeux clos, robe grise et haut noir, Lisa, cheveux blonds et grands yeux bleus, robe blanche à pois multicolores, sont devenues inséparables et apprennent l'une de l'autre.
A la fin de chaque histoire, on les voit raconter leur point de vue personnel à leur parent. Intéressante façon d'aborder la différence et de montrer qu'il n'existe pas qu'une seule façon d'aborder les choses ou de les ressentir.

Quand la différence est richesse, quand l'expérience se partage, tout le monde y gagne!

Dans l'épisode Adieu, grisaille!, il est question de couleurs. On retrouve, là encore, les interrogations sur la perception des couleurs par les personnes aveugles, sujet qui avait été abordé ici à travers le billet Perception des couleurs - Imaginaire et Cécité ou celui sur le livre De quelle couleur est le vent?. Mais il est aussi question du toucher, notamment en explorant les différentes sortes de tissus, dans le jeu de cartes. Mais il est aussi question du noir et de la peur du noir, de différence et d'acceptation de la différence...

Sur le site Cinéma public Films, il est possible de se procurer affiche, images ou encore dossier pédagogique.
Le film est a priori disponible en DVD, en audiodescription (version chaudement recommandée) et sous-titrage. Toutes les bonnes raisons pour en faire un moment inclusif, en famille ou à l'école...
Et passer simplement quarante-cinq minutes de bonheur devant un enchantement cinématographique!